Être heureux, cela commence dans sa tête

lundi 23 juillet 2018

ÊTRE HEUREUX  11

 

Nos pensées commencent à se former en très bas âge. Il y a plusieurs recherches qui confirment que nos pensées commencent même à se former pendant la gestation.  Scientifiquement, nous savons très bien que l’état de la mère pendant la grossesse influence les systèmes nerveux, hormonal et immunitaire de l’enfant donc, le lien avec les pensées est facile à faire.

Imaginez que vous regardez un super bel enfant, que vous lui souriez et lui parliez avec affection.  L’enfant commencera alors à faire des liens et pensera que la vie est comme ça; que tout le monde l’aime et que tout le monde est gentil.

Imaginez maintenant le contraire. Un enfant qui n’est pas aussi beau, qui n’attire pas autant d’attention pourrait commencer à penser que la vie est comme ça; les gens sont indifférents et à moins que je fasse des choses exceptionnelles, personne ne me remarquera.

Avec le temps, notre cerveau, qui veut toujours utiliser le moins d’énergie possible, commencera à établir des patrons (patterns) entre les gens, les comportements, les visages, les évènements et les choses ou objets.

Le fait d’établir des patrons aide le cerveau à être plus efficace et ainsi porter attention à d’autres choses. Ces raccourcis deviennent alors des habitudes qui fonctionnent relativement bien la plupart du temps.

L’envers de la médaille est que ces raccourcis ou patrons s’installent dans notre cerveau, nous ne les reconnaissons plus et ainsi,  ils deviennent des automatismes. Ils nous empêchent alors de penser, d’utiliser la logique et de considérer certains faits qui nous amènent à prendre de mauvaises décisions. Nos raccourcis mentaux ou patrons peuvent influencer nos perceptions et nous amener à des conclusions erronées.

Par exemple, lorsque nous entendons des choses à répétitions, qu’elles soient vraies ou non, nous aurons tendance après un certain temps à les prendre pour acquises et les croire. Nous n’avons qu’à penser à des rumeurs sur des personnes, aux nouvelles que nous écoutons, aux messages publicitaires, etc.

Un autre exemple concret est le cholestérol. « Tout le monde » sait que le cholestérol est mauvais pour la santé. Vrai ? Pas vraiment et il n’y a même plus de controverse possible. Le taux de cholestérol n’a rien à voir avec les maladies cardio-vasculaires. Même les auteurs de l’étude disent qu’ils se sont trompés dans leurs conclusions et malgré tout, on continue de véhiculer ce mythe.

Vous arrive-t-il aussi de trop souvent croire ce que vous entendez ? Vous arrive-t-il de ne presque jamais croire ce que vous entendez ? Ces deux situations sont des patrons ou raccourcis qui nous empêchent de penser.

Si vous avez du courage, regardez-vous dans une glace et dites à voix haute ce que vous voyez, vos impressions, vos observations, votre état d’âme face à la personne que vous regardez. Vous catégoriserez probablement ce que vous direz.

Ces catégorisations nous amènent souvent à établir des liens qui n’existent pas ou à ne pas en voir lorsqu’ils en existent. Alors, les chances sont que les choses que nous disons sur nous soient des raccourcis et des patrons qui nous empêchent de penser.  Et, à notre corps défendant, ces catégorisations nous limitent à voir les gens ou les circonstances clairement.

Nous connaissons tous des gens qui arrivent à des conclusions incroyables face à certaines personnes ou situations qui n’ont rien à voir avec la personne ou la situation comme tel.  C’est cela des patrons ou des raccourcis et nous en avons tous et nous voulons commencer à les découvrir.

Dr Pierre Bernier, D.C. 23.07.2018

Tous droits réservés

Ne peut être reproduit que dans son intégralité.

Événements à venir

Clear Day-Le Samedi 10 Octobre 2018

10 novembre 2018 à 08:00 - 10 novembre 2018 à 08:00 +

Atelier Les 4 Saisons- 7 Novembre 2018 à 19:15 -Réservez dès maintenant!

07 novembre 2018 à 07:15 - 07 novembre 2018 à 09:15 +

Atelier Processus d’autoguérison-14 août 2018 -19:15

14 août 2018 à 07:15 - 14 août 2018 à 09:15 +

Témoignages

Simon P

Il est rare que nous prenions le temps d’exprimer notre gratitude pour toutes les bonnes choses que nous procure la vie, mais cette fois-ci, je crois que je dois absolument vous remercier. Pendant que je réfléchissais à trouver mon problème de santé, mon intuition (et internet) m’ont guidé vers la chiropratique, ce qui fût un... Read more »...

Lire la suite >

Partager

Demande
d’informations?


Nouveau patient?